Les accouchements difficiles

Masque Mukuandai – Peuples Salampasu – Lualaba – RD Congo

 

Le masque, tel qu'utilisé dans les cérémonies et les fêtes en Afrique, est bien plus que la seule face qui vient couvrir le visage du porteur. Il est considéré comme une entité qui a un caractère défini, un costume qui lui est propre et une manière de se déplacer et de danser que tout le monde peut reconnaître lorsqu'il est en action, incarné et donc vivant.

 

Ce masque exceptionnel a été offert par le chef salampasu Kaniemba à l'ingénieur agronome belge Augustin Becquet au début des années 1920.
Les masques de ce type appartenaient aux hommes et ne pouvaient être vus que par eux. Ils sortaient à l'occasion des accouchements difficiles ; notamment quand le cordon ombilical se trouvait autour du cou de l'enfant. Selon Becquet, les masques Mukuandai n'étaient portés que par les pères de nouveau-nés au cours d'une danse appelée bumbuye.

 

Mukuandai. Masque en fibres.
Fibres végétales, pigment.
43,5 × 18 × 28cm, 0,8kg.
Kaniemba, Lualaba, RD Congo. [Salampasu].
20e siècle. Don de A. Becquet. 1926.
Musée royal de l'Afrique centrale.
Inv. EO.0.0.29131.

 



Copyright © 2020 BELSPO